Langue : 
Devise :   $ - USD
Invest c'est aussi
Devenir partenaire
Contact France
Rodolphe Furnari
Tél port : 06 27 56 36 68
Fabrice Vandenhende
Tél fixe : 09 81 77 97 85
Contacter un conseiller
Mon compte
Connectez-vous ou
inscrivez-vous !
S'inscrire
Vos dates de séjour
Vos dates de séjour
Votre simulation de reduction d'impots
Euro
Euro
(EUR)
Dollar américain
Dollar américain
(USD)
1 EUR = 1.1543 USD
0.8663 EUR = 1 USD
Actualité
25/01/2018 | www.courrierinternational.com
Traduction des documents, taxes supplémentaires, crédit peu avantageux… Pour les étrangers, acquérir un bien immobilier en Espagne n’est pas impossible...
Vous recherchez...
Type de bien :
Budget :
Surface :
D'autres villes disponibles :
Invest Dallas Invest Las Vegas Invest New York Invest Miami Invest Orlando Invest Los Angeles Invest Detroit Invest Atlanta Invest Bali Invest Marrakech Invest Thaïlande Invest Portugal Invest Ile Maurice Invest Montréal Invest Sud France
NOS COUPS DE COEUR
Actualité
23/05/2018 | www.trends.levif.be
Près de 4000 Belges se sont offerts une résidence secondaire en Espagne en 2017   Le temps où il était possible de s'offrir une seconde...

Près de 4000 Belges ont acheté une résidence secondaire en Espagne en 2017

Mercredi 23 Mai 2018 dans : immobilier Espagne

Près de 4000 Belges se sont offerts une résidence secondaire en Espagne en 2017
 
Le temps où il était possible de s'offrir une seconde résidence en Espagne pour une bouchée de pain est bien révolu. Le marché immobilier a repris de la vigueur dans les grandes villes et les zones touristiques. Mais la côté ibérique séduit toujours autant. Une chose est sûre : celui qui est prêt à investir en aura pour son argent.
 
L'excitation est palpable. Eric et Catherine reviennent à l'instant de chez Ikea avec leurs achats et attendent leurs installations de jardin que l'enseigne Leroy Merlin doit leur livrer incessamment. Le couple de Belges vient de prendre possession de sa seconde résidence : une villa quatre façades avec piscine, offrant deux chambres, deux salles de bain, et - last but not least - un solarium à l'étage.
 
La prise en occupation est toute fraîche. " Nous n'y avons même pas encore passé une nuit, confie Eric, enjoué. Vous découvrez l'endroit quasiment en même temps que nous. " Quasiment.. car si leur bâtisse fait partie d'un îlot d'habitations vendues sur plan, Eric et Catherine en ont bien foulé le sol avant de l'acheter. Le couple de jeunes quinquas a mis la main sur une show house, une maison témoin entièrement meublée, située à San Miguel de Salinas, sur la Costa Blanca. " Tout y est tel que présenté lors des visites ", s'enthousiasme Catherine. Les meubles, la literie, la décoration, jusqu'aux fleurs artificielles posées sur les tables et consoles qui habillent la villa. Le coût de cette habitation entièrement meublée : 345.000 euros, auxquels se sont ajoutés 10 % de TVA et 3 % de frais de notaire, droits d'inscription et autres.
 
Le confort des constructions neuves
 
Eric et Catherine font partie de ces 3.914 Belges qui ont choisi d'investir en Espagne l'an dernier. Un chiffre en augmentation de 21 % sur un an et de 725 % sur 10 ans ! Les Belges se placent désormais au quatrième rang des acheteurs étrangers, après les Britanniques, les Français et les Allemands. Ils sont par ailleurs les plus nombreux à se tourner vers l'immobilier neuf, qui représente désormais 26 % des acquisitions réalisées par nos compatriotes.
 
" Il y a encore quelques années, les Wallons souhaitaient mettre la main sur des maisons typiques espagnoles, ce qui est de moins en moins vrai aujourd'hui ", explique Johan Conix, managing partner de l'agence immobilière Azull qui a accompagné le couple de Marchois dans l'achat de sa résidence ibérique. Les maisons traditionnelles sont ainsi peu à peu délaissées au profit des appartements et villas répondant aux dernières normes de la modernité. Les promoteurs s'alignent d'ailleurs depuis quelques années sur les goûts des étrangers. Désormais, les projets immobiliers intègrent des cuisines ouvertes, de grandes baies vitrées et des terrasses spacieuses. Alors que les constructions destinées aux Espagnols privilégieront une cuisine attenante et des petites fenêtres, afin de garantir un maximum de fraîcheur.
 
" La différence du prix d'achat entre le neuf et l'ancien n'est par ailleurs pas énorme, alors que les frais à engager pour remettre l'électricité aux normes, installer une salle de bains ou une cuisine moderne sont importants, augmentant de facto la facture finale, fait remarquer l'agent belge. Ceci étant, bien souvent, les maisons existantes sont idéalement localisées, dans des quartiers agréables. " A Orihuela Costa, par exemple, ville côtière située dans la province d'Alicante et très prisée des vacanciers, " il est difficile d'acheter en première ligne ( entendez ici : face à la mer, Ndlr) car les vieilles maisons espagnoles se négocient entre 500.000 et 600.000 euros, et il faut entièrement les retaper ", précise Johan Conix.
 
Budget moyen
 
Le budget moyen pour acquérir un bien neuf de base en Espagne ? Entre 240.000 et 300.000 euros. " Le mètre carré se négocie entre 1.000 et 1.500 euros, indique Johan Conix. Bien sûr, vous pourrez trouver un appartement à 180.000 euros qui se situe à 5-10 minutes de la mer en voiture mais vous n'y trouverez rien aux alentours. Il n'y pas de miracle. Quand les prix sont bas, il y a une raison.. "
 
Le meilleur rapport qualité/prix ?
 
Selon Azull, la Costa Blanca est la région qui, à l'heure actuelle, offre le meilleur rapport qualité-prix. Pour ne pas rien gâcher à ce plaisir, le soleil y est présent toute l'année (325 jours/an) et les températures sont plus qu'agréables (une moyenne de 16 ° C en hiver et de 25 ° C en été). La " côte blanche ", avec l'île de Tenerife, est la région qui a enregistré le plus grand nombre de ventes à des étrangers l'an dernier, soit 41 %. Elément qui joue en sa faveur : elle dispose de deux aéroports (Alicante et Murcie). " La proximité de l'aéroport ( qui doit être desservi par une compagnie low cost, Ndlr) reste un élément décisif dans l'achat, reconnaît Johan Conix. Avant la crise, cela n'avait pas d'importance. " Mais désormais, le Belge souhaite pouvoir aisément venir passer quelques jours, voire un week-end, dans sa seconde résidence. Ce que confirme Eric qui a investi à San Miguel de Salinas : " C'est super facile. En prenant l'avion vendredi vers 15 heures, nous sommes chez nous en soirée. Il faut compter une heure de route à partir de l'aéroport d'Alicante ".
 
On différencie la Costa Blanca nord et sud (au-dessus ou en dessous d'Alicante). La première est globalement plus onéreuse que la seconde. Les montagnes descendent dans la mer. Les maisons construites en hauteur offrent de magnifiques vues et les villages sont très agréables. " Au nord, les projets neufs se font plutôt rares, précise l'agent immobilier. Mais on y trouve des villas (existantes) à partir de 350.000 euros. Il faut par ailleurs compter 250.000 euros pour un appartement, prix qui sera majoré des frais générés par une rénovation parfois bien nécessaire. " Azull, voulant que ses clients ne prennent aucun risque, déconseille d'acheter des habitations saisies, " des dossiers très difficiles ", selon Johan Conix. La plupart du temps, ces habitations sont en mauvais état et grevées de lourdes dettes laissées par les propriétaires. " Quand un client vient nous voir avec un budget de 250.000 euros, on l'aiguille plutôt vers la Costa Blanca sud. " Il en aura davantage pour son argent, et pourra investir plus facilement dans du neuf. " C'est d'ailleurs au sud - région plus plate que le nord - que les promoteurs ont commencé à construire selon les goûts des étrangers ", précise le courtier immobilier.
 
L'attrait du soleil
 
Autre destination fort prisée des étrangers, notamment pour ses promesses ensoleillées : la Costa del Sol. La vie y est plus mondaine qu'ailleurs. La région a toutefois fort souffert de la crise qui a secoué l'Espagne il y a 10 ans : trop de logements y avaient été construits. Aujourd'hui encore, alors que le marché immobilier espagnol se redresse partout ailleurs, les constructions ne reprennent que lentement, d'autant plus que les autorités prennent leur temps pour délivrer les permis nécessaires à la construction de projets neufs. " On a construit trop avant la crise, bien souvent n'importe comment, reconnaît Johan Conix. A Marbella, pour obtenir les permis de construire qui devraient être livrés en quatre mois, il faut attendre deux ans. " Les prix de l'immobilier sont par ailleurs plus onéreux à la Costa del Sol, non seulement en raison de la renommée de la région, mais également car son paysage est très montagneux, nécessitant des techniques de construction plus complexes.
 
Plus authentique
 
Dans un autre style, la Costa Calida, beaucoup plus plate, fait le bonheur des promeneurs et cyclistes, avec ses nombreux parcs régionaux. La Mar Menor, grande mer intérieure où l'eau avoisine les 32 ° C en été, attire plongeurs et kitesurfeurs. " Les appartements s'y vendent à partir de 100.000 euros, précise Johan Conix. Il est possible de trouver un peu moins cher, mais nous ne voulons pas vendre ces biens car ils sont synonymes de problèmes. " Ici, le tourisme est différent. Davantage d'Espagnols que d'étrangers viennent y passer leurs vacances. L'ambiance y est donc tout autre, plus espagnole et plus authentique. Et le coût de la vie beaucoup moins cher.
 
Tenerife, c'est le moment
 
Les îles de Tenerife et Majorque sont deux autres destinations très prisées des Belges. La première présente peu de projets neufs. En matière d'acquisitions, il s'agit surtout de reventes. Le marché immobilier de la seconde est plus bien plus cher, mais il est intéressant d'y investir aujourd'hui. " La région veut changer de visage, explique Johan Conix. Les autorités veulent remplacer les hôtels par d'autres beaucoup plus luxueux. Elles veulent interdire les locations et ne plus délivrer des permis de bâtir que pour des habitations propres. Aujourd'hui, il est donc très intéressant d'acheter du neuf pour ensuite relouer, car ce ne sera plus possible dans le futur. " Ce qu'ont déjà compris les nombreux étrangers qui y ont investi en masse l'an dernier.
Partager :  
Investir dans l’immobilier à Barcelone, Alicante, en Catalogne, en Andalousie, sur la Costa Blanca en Espagne.
 
Outre un climat ensoleillé quasi permanent, une bonne qualité de vie et une proximité des principales capitales européennes, l’achat immobilier en Espagne présente des conditions avantageuses incomparables.
 
Entre anciens et programmes neufs, entre sites prestigieux et bord de mer, l’Espagne dispose d’une offre immobilière variée, pouvant répondre aux exigences et aux budgets des acquéreurs francophones qui achètent pour leurs vacances, pour louer ou pour y habiter directement.
 
Acheter un appartement ou une villa en Espagne est donc une excellente opération immobilière.
 
Vous rêvez d’acheter une résidence secondaire à l’étranger ? Alors, L’Espagne est la destination idéale ! Ces dernières années, l’Espagne a subi une crise immobilière qui attire beaucoup d’investisseurs étrangers. Les prix ont baissé de 10% par an. Avec un tel écart de prix, de plus en plus de francophones investissent en Espagne. Ainsi, sur la Costa Brava, un acheteur sur deux est Français. Investir son capital dans des propriétés Espagnoles permet de les louer aisément car les côtes ensoleillées de ce pays sont très populaires dans monde entier et vous permettra une rentabilité rapide de votre bien.
 
Notre équipe française INVEST ESPAGNE est spécialiste en matière de vente immobilière, d’investissement immobilier et de suivi des ventes de logements pour français et francophones à Barcelone, à Alicante, en Catalogne, en Andalousie, sur la Costa Blanca en Espagne. Grâce à une implantation locale solide, elle vous conseille, vous épaule et peut prendre en charge aussi bien la gestion locative de votre bien immobilier que vos démarches administratives (défiscalisation, visa…) sans oublier la réalisation d’éventuels travaux d’entretien ou de réparation dans votre habitation.
 
Pour un investissement immobilier rentable et serein en Espagne, reposez-vous sur notre savoir-faire et notre engagement à vous satisfaire.